Des experts Suèdois alertent sur la 5G

Publié le par Stop Linky Montpellier

Ne faites courir aucun risque sur la santé publique à Umeå. Il n'y a aucune recherche sur les effets sanitaires de la 5G. Un médicament ne serait jamais approuvée avant des tests cliniques préalables sur ce médicament. Par conséquent, il y a une bonne raison d'appeler l'introduction de la 5G à Umeå une expérimentation contraire à l'éthique et de grande échelle sur des humains. Voilà ce qu'un groupe de chercheurs a écrit .

Émetteurs 5G en fonction pendant les Jeux Olympiques d'Hiver de 2018 à Pyeongchang en Corée du Sud

Émetteurs 5G en fonction pendant les Jeux Olympiques d'Hiver de 2018 à Pyeongchang en Corée du Sud

Il fut un temps, on utilisait des oiseaux canaris pour détecter la présence de gaz toxiques dans les zones minières. Les oiseaux des Canaries ont été utilisés pour cela jusqu'au milieu des années 50 avant d'être remplacés par la technologie moderne. Aujourd'hui, l’introduction de la nouvelle génération de radiations mobiles, la 5G, est prévue à Umeå.

La 5G sera introduite dans le premier hôpital universitaire et l'université en Europe alors qu'aucune étude sur les risques pour l'humain et l'environnement n'a été réalisée. Plus de 180 scientifiques et médecins de 36 pays exigent l'arrêt de la 5G.

Le 13 septembre 2017, ils ont adressé un appel conjoint à la Commission de l'Union Européenne, l'invitant à suspendre l'expansion de la 5G jusqu'à ce qu'une étude soit menée sur les risques pour la santé et l'environnement.  Les chercheurs mettent en garde dans la lettre sur des risques graves pour la santé, notamment des effets neurologiques, la stérilité et le cancer dus à l’augmentation considérable du rayonnement de micro-ondes engendré par 5G (www.5gappeal.eu).  La 5G est en cours de déploiement alors qu'il n'existe aucune garantie concernant les conséquences néfastes pour la santé humaine ou l'environnement. Il n'y a pas de recherche sur les effets de la 5G sur la santé. Un médicament ne serait jamais approuvée avant des tests cliniques préalables sur ce médicament. Par conséquent, il y a une bonne raison d'appeler l'introduction de la 5G à Umeå une expérimentation contraire à l'éthique et de grande échelle sur des humains. qui contrevient à la Convention de Nuremberg.

Personne n'a demandé si les patients, le personnel hospitalier, les étudiants et les enseignants étaient consentants à cette expérimentation.  Femmes enceintes, fœtus, enfants en bas âge, écoliers, patients malades et personnes âgées… Tous sont des sujets non-consentants et non-informés sur les risques pour la santé liés aux rayonnements existants déjà connus, sur lesquels des centaines de chercheurs ont été avertis depuis plusieurs années. Dans l'appel sur la 5G, les risques pour la santé des technologies sans fil (2G, 3G, 4G, Wifi, etc.) se présentent sous les formes de "… risque accru de cancer, stress cellulaire, augmentation des radicaux libres nocifs, dommages génétiques, changements structurels et l'appareil reproducteur, les problèmes d'apprentissage et de mémoire, les troubles neurologiques et les effets négatifs sur le bien-être public. Les dommages s’étendent bien au-delà des êtres humains, car il existe de plus en plus de preuves d’effets nocifs pour les plantes et les animaux.

Des recherches approfondies ont également montré que les micro-ondes émis par la technologie sans fil peut provoquer des troubles du sommeil, une fatigue anormale, un engourdissement, une anxiété, des problèmes de concentration, etc. Cependant, la plupart des personnes qui en souffrent se voient diagnostiquer une «maladie mentale» par leur médecin. Les avantages économiques et techniques de la 5G doivent être mis en balance avec les risques potentiels pour la santé. Jusqu'à ce que cela soit fait, la 5G devrait être arrêtée.

Ne faites pas courir des risques sur la santé de la population d'Umeå.
 
Mikko Ahonen, Dr et chercheur, Sundsvall

Igor Belyaev PhD, DrSc, Professeur associé, Département de radiobiologie, Institut de recherche sur le cancer, Bratislava, Slovaquie

Michael Carlberg MSc et statistiques, Örebro

Lennart Hardell, médecin et conférencier, spécialiste en oncologie, Örebro

Lena Hedendahl médecin et spécialiste en médecine générale, Luleå

Rainer Nyberg Professeur émérite, Vaasa, Finlande

Source : https://www.smombiegate.org/swedish-expert-warnings-on-5g/

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article